Point au 7 mai 2014.

Publié le 9 Mai 2014

Analyse de la situation épidémiologique

A Saint-Martin, la transmission virale est en diminution. A Saint-Barthélemy, la circulation du virus chikungunya reste faible. En Martinique, le nombre de cas vus en médecine de ville reprend sa progression après une baisse durant les congés de Pâques ce qui témoigne de la poursuite de l'épidémie. En Guadeloupe, l'épidémie est en phase d'accélération depuis plusieurs semaines.En Guyane, la circulation du virus reste modérée, même si de nouveaux cas autochtones sont encore identifiés. Un deuxième foyer est identifié à Cayenne.