Point au 31 janvier 2014.

Publié le 31 Janvier 2014

Analyse de la situation

L'ensemble des indicateurs de surveillance épidémiologique témoigne de la poursuite de l'épidémie, mais celle-ci est actuellement en phase de décroissance lente. L'augmentation du nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs au cours des trois dernières semaines n'est pas confirmée par les autres indicateurs et peut être liée à l'apparition du chikungunya. Cette épidémie reste généralisée dans l'ensemble du territoire de Guadeloupe continentale et des îles proches. La prédominance du DENV-4, observée depuis juin, se poursuit jusqu'à aujourd'hui. Ce sérotype n'avait pas circulé en Guadeloupe depuis l'épidémie de 2005. La situation correspond toujours à la phase 4 Niveau 1 du Psage Dengue* (épidémie confirmée).Au vu de la situation épidémiologique de co-circulation du virus de la dengue et du chikungunya, il convient de rappeler l'importance de supprimer les gîtes larvaires et de se protéger individuellement contre les moustiques. En cas de fièvre de survenue brutale, il est recommandé de consulter son médecin traitant.

* Psage = programme de surveillance, d'alerte et de gestion des épidémies