Point au 23 janvier 2014.

Publié le 24 Janvier 2014
Mis à jour le 3 juillet 2019

Analyse de la situation épidémiologique

La circulation du virus chikungunya reste très active à Saint-Martin; elle s'intensifie à Saint-Barthélemy où on assiste toujours à une augmentation régulière du nombre de cas recensés. Ces deux territoires sont toujours en phase 3a du Psage* chikungunya : Situation épidémique. En Martinique, l'ensemble des indicateurs épidémiologique montre l'intensification de la circulation virale. Le 23 janvier, la Martinique est, elle aussi, placée en phase 3a : situation épidémique. En Guadeloupe, la circulation du virus s'intensifie. Le foyer identifié à Baie-Mahault reste actif. Ce département est toujours placé en Phase 2a du Psage : transmission autochtone modérée.En Guyane, le nombre de cas suspects notifiés reste modéré. Aucune circulation autochtone du virus n'a été mise en évidence à ce jour. La Guyane, se trouve toujours en Phase 1 renforcée du Psage.

* Psage = programme de surveillance, d'alerte et de gestion des épidémies.