Point au 12 juin 2014.

Publié le 13 Juin 2014
Mis à jour le 3 juillet 2019

Analyse de la situation épidémiologique

A Saint-Martin, la circulation du virus chikungunya est modérée. Cette collectivité est toujours en phase 2 du Psage* : Transmission autochtone modérée. A Saint-Barthélemy, après la baisse de la circulation virale observée entre mars et mi-mai qui a conduit à placer le territoire en phase 2 du Psage, les indicateurs épidémiologiques suggèrent une reprise de l'activité du Chikungunya qui demande à être précisée dans les prochaines semaines. En Martinique, l'épidémie se poursuit, avec une progression sensible du nombre de cas cliniquement évocateurs, les autres indicateurs de surveillance restant relativement stables. La Martinique est toujours placée en phase 3a du Psage : Situation épidémique. En Guadeloupe, l'épidémie s'intensifie nettement : les cas cliniquement évocateurs et les hospitalisations augmentent fortement. Ce département reste placé en Phase 3a du Psage* : Situation épidémique.En Guyane, la circulation virale s'intensifie et de nouveaux foyers émergent. La Guyane reste en Phase 2 du Psage*: Transmission autochtone modérée*.