Fréquence et gravité des hyperparasitémies au cours du paludisme en Guyane

Publié le 1 Janvier 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

De 2000 à 2010, 12 254 accès palustres ont été confirmés au laboratoire de Parasitologie du Centre Hospitalier de Cayenne (Plasmodium vivax : 58,2%, P. falciparum : 41,5%, association des 2 : 2,1% et P. malariae : 0,9%. Dans 262 cas, il existait une hyperparasitémie (sup ou égal 4% d'hématies infectées) avec une fréquence évaluée à 4% pour P. falciparum et seulement à 0,045% pour P. vivax, aucun cas pour P. malariae. Le passage en soins intensifs était corrélé à la charge parasitaire : allant de 12,1% des cas pour les parasitémies égales à 4-9% (n=165) à 77,8% pour celles sup ou égale 30% (n=9). La valeur maximale a été de 73% (évolution favorable sans séquelles).

Auteur : Carme B, Demar PM
Bulletin de veille sanitaire Antilles-Guyane, 2012, n°. 1-2, p. 12-3