Les quinzaines des maladies à caractère professionnel en Alsace. Synthèse des résultats 2007-2009

Publié le 1 Mars 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Rappel du programme Le programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP), mis en oeuvre par l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Inspection médicale du travail (IMT) de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) Alsace, est en place en région Alsace depuis 2007 comme dans six autres régions françaises : Pays de la Loire, Midi-Pyrénées, Poitou- Charentes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Franche-Comté et Aquitaine. En 2008, la région Centre est entrée dans le programme suivie en 2009 par les régions Limousin, Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Objectifs Ce programme poursuit des objectifs directs : \b7 estimer la prévalence des MCP dans la population salariée de la région, par sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et secteur d'activité, \b7 décrire les agents d'exposition professionnelle associés aux différentes pathologies. Indirectement, le programme de surveillance des MCP vise également à stimuler la déclaration de ces pathologies par les médecins du travail en dehors des périodes de recueil propres au programme. Méthode Le programme MCP repose sur un réseau sentinelle de médecins du travail volontaires. Deux semaines consécutives de recueil sont généralement organisées tous les semestres. Ce sont les quinzaines MCP au cours desquelles les médecins renseignent un tableau de bord avec les caractéristiques de l'ensemble des salariés vus en visite, qu'ils présentent ou non une MCP. Pour chaque salarié présentant une ou plusieurs MCP, une fiche de signalement est renseignée. Les médecins fournissent également leurs effectifs annuels attribués par secteur d'activité. Tout le matériel de recueil est retourné à l'IMT de la Direccte Alsace, qui vérifie la qualité de l'information transmise. L'ORS Alsace procède à la saisie de l'ensemble des données, qui vont être codées conjointement par l'IMT et l'ORS. L'ORS réalise les traitements statistiques et rédige un rapport d'analyse, amendé et validé par l'IMT et par l'InVS.

Année de publication : 2011
Pages : 4 p.