Prévalence du portage digestif des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé de la région Lorraine, juin 2007

Publié le 1 Septembre 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

En janvier 2007, le CHU de Nancy signalait une épidémie d'infections et colonisations à entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG). En avril, l'augmentation des signalements d'infections et colonisations à ERG provenant d'établissements de santé de Lorraine suggérait l'extension régionale de cette épidémie. Pour évaluer la fréquence du portage digestif des ERG et sensibiliser les établissements de santé lorrains à cette émergence, une enquête de prévalence était mise en oeuvre par la Cellule interrégionale d'épidémiologie Est et le Centre de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales de l'Est en juin 2007. Un écouvillonnage rectal était proposé à tous les patients présents, un jour donné, dans les services à risque (hémodialyse, hémato-cancérologie, chirurgie, réanimation, gériatrie) des 26 établissements de santé ayant admis, par transfert du CHU, des patients porteurs (infectés ou colonisés) d'ERG. Les souches d'ERG isolées étaient adressées au laboratoire de bactériologie du CHU pour confirmation et typage. Parmi 2 718 patients inclus dans l'étude, 48 (1,8 %) étaient porteurs d'ERG, dont 31 (65 %) étaient inconnus avant l'enquête. La prévalence variait de 0 à 11,5 % selon les établissements de santé. L'enquête a permis à 10 établissements (40 %) d'identifier un ou plusieurs (maximum 13) nouveaux porteurs d'ERG. Les résultats de cette enquête confirment la diffusion des ERG dans les établissements de santé de la région et les analyses moléculaires des souches sont en faveur de leur appartenance au même clone épidémique. La prévalence (1,8 %) observée dans cette enquête, nettement supérieure aux résultats de l'enquête Onerba-CNR-InVS de 2006 (0,3 %), souligne l'intérêt d'une politique régionale de contrôle de l'émergence des ERG en Lorraine. (R.A.)

Auteur : Viller F, Tronel H
Année de publication : 2008
Pages : 32 p.