Bilan de la surveillance des intoxications au monoxyde de carbone. Région Lorraine. Année civile 2005

Publié le 1 Janvier 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

En France, chaque année le monoxyde de carbone (CO) est la cause d'environ 300 décès et 6000 intoxications. Le Plan national santé-environnement (PNSE) adopté en juin 2004, prévoit une réduction de 30% de la mortalité par intoxication au CO à l'horizon 2008. L'atteinte de cet objectif repose sur la mise en place d'un nouveau dispositif de surveillance ainsi que sur le renforcement de la réglementation et des campagnes de prévention et d'information du public. Le Plan régional santé-environnement (PRSE) de Lorraine reprend l'objectif de réduction de 30% de la mortalité au CO d'ici fin 2008. La circulaire interministérielle du 16 novembre 2004 relative à la surveillance des intoxications au CO et aux mesures à mettre en oeuvre, modifiée par la circulaire du 14 décembre 2005, présente le nouveau dispositif de surveillance des intoxications au CO mis en place depuis le 1er janvier 2005. Piloté par les directions régionale et départementale des affaires sanitaires et sociales (Drass et Ddass), ce nouveau dispositif a été mis en place en 2005 dans chaque département lorrain et remplace le dispositif existant depuis 1993. Le centre anti-poison (CAP) de Nancy et les services communaux d'hygiène et de santé (SCHS) participent également activement au bon fonctionnement de ce système de surveillance. Une exploitation épidémiologique de l'ensemble des intoxications survenues en Lorraine pour l'année civile 2005 est présentée dans ce rapport. Les objectifs de ce rapport sont: - d'évaluer la capacité du système de surveillance à traiter les signalements d'intoxications au CO - de décrire l'ampleur du problème de santé publique relatif à ces intoxications en Lorraine.

Auteur : Janin C, Nguyen S
Année de publication : 2007
Pages : 31 p.