Le dispositif de surveillance sanitaire renforcé mis en place à l'occasion des Jeux mondiaux des transplantés. Nancy, juillet 2003

Publié le 1 Mai 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'accueil à Nancy (Meurthe-et-Moselle), en juillet 2003, d'un millier de personnes transplantées provenant de 55 pays à l'occasion de l'organisation des 14e Jeux mondiaux des transplantés a incité les autorités sanitaires à mettre en place une surveillance sanitaire renforcée. Celle-ci avait pour objectif de détecter précocement tout phénomène épidémique et, le cas échéant, d'adapter les mesures de gestion. Les 4 services d'urgence de l'agglomération, le Centre 15 et les postes de secours spécifiquement mis en place ont été interrogés quotidiennement pendant 7 jours. La manifestation a représenté, pendant cette période, une moyenne de 2,3% de l'activité quotidienne des services des urgences. Aucune des 13 pathologies surveillées n'a été signalée. Cette surveillance renforcée a néanmoins permis de créer de nouvelles collaborations entre les partenaires locaux de la veille sanitaire. (R.A.)

Auteur : Kermarec F, Deshayes F, Fradet MR
Année de publication : 2006
Pages : 16 p.