Surveillance sanitaire en région Grand Est. Point épidémiologique au 9 mars 2017.

Publié le 24 Mars 2017
Mis à jour le 15 juillet 2019

Points clés

Surveillance des gastro-entérites

  • L'activité hospitalière liée à la prise en charge des gastro-entérites fluctue depuis plusieurs semaines mais reste légèrement supérieure aux valeurs observées en 2016 à la même période. L'augmentation touche surtout la classe d'âge des moins de 5 ans.
  • D'après les données des laboratoires de virologie des CHU de la région, le rotavirus est le virus entérique majoritairement circulant actuellement.
  • L'activité des associations SOS Médecins tend à diminuer depuis la semaine 45-2016 mais est supérieure à ce qui était observé les années précédentes à la même période.
  • L'activité liée aux diarrhées aiguës est faible pour la région Grand Est au sein du Réseau Sentinelles.

Surveillance de la bronchiolite

  • L'activité liée à bronchiolite dans les services d'urgence est en diminution par rapport à la semaine précédente et comparable à ce qui était observé l'an dernier à la même période.
  • La tendance à la diminution de l'activité liée à la bronchiolite est observée pour les associations SOS Médecins.
  • La région Grand Est passe en phase de post-épidémie.

Surveillance de la grippe

  • En semaine 09 la baisse de l'activité grippale dans les services d'urgence et les associations SOS Médecins de la région se poursuit.
  • La région Grand Est, tout comme l'ensemble des régions, n'est plus en épidémie.
  • Les données virologiques montrent également une diminution de la circulation du virus et confirme la prédominance du virus grippal de type A.

Surveillance des intoxications au monoxyde de carbone

  • Au cours des semaines 08 et 09, on dénombre 12 épisodes d'intoxication par le monoxyde de carbone ayant exposant 31 personnes.

Surveillance de la mortalité

  • D'après les données disponibles au 7 mars 2017, l'épisode de surmortalité observé en région Grand Est depuis la semaine 49-2016 touche à sa fin.

Epidémie de rougeole en Moselle

  • Depuis le 30 janvier 2017, 52 cas de rougeole ont été déclarés à l'ARS Grand Est. La majorité de ces cas est domiciliée en Moselle.