Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 2 février 2017.

Publié le 6 Février 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une

L'évolution des consommations d'antibiotiques en France

L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de publier en janvier 2017 un rapport sur l'évolution des consommations d'antibiotiques en France entre 2000 et 2015.Au début des années 2000, le développement des résistances bactériennes a conduit la France - comme beaucoup d'autres pays - à mettre en oeuvre des actions favorisant un moindre et un meilleur usage des antibiotiques afin d'en préserver l'efficacité. Ces actions ont abouti à une diminution de la consommation d'antibiotiques, tant en ville qu'à l'hôpital. Cette baisse n'a cependant pas été continue. Depuis plusieurs années, l'ANSM observe une tendance à la reprise que les résultats 2015 confirment. L'incidence élevée des pathologies hivernales en 2015 doit bien-sûr être prise en compte, mais elle ne peut que partiellement expliquer la hausse constatée.Pris dans leur ensemble, ces résultats montrent que les habitudes de prescription et les comportements peuvent être infléchis. Même si la France se situe toujours parmi les pays dont le niveau de consommation est élevé, elle n'est plus – pour le secteur de ville - le premier consommateur d'antibiotiques en Europe, comme c'était le cas au début des années 2000. En 2015, elle se situait au quatrième rang pour le secteur ambulatoire. A l'hôpital, la consommation française se situe désormais à un niveau proche de la moyenne européenne. Néanmoins des progrès conséquents restent à faire pour renforcer le bon usage des antibiotiques et limiter leur consommation.

Faits marquants en chiffresEntre 2000 et 2015, la consommation d'antibiotiques a baissé de 11,4 % en France, mais elle a augmenté de 5,4 % depuis 2010 après une baisse de 18,9 % entre 2000 et 2004. Cette augmentation provient du secteur de ville, car dans les établissements hospitaliers, la consommation est stabilisée.En volume, 93 % de la consommation d'antibiotiques provient du secteur de ville et 7 % des établissements hospitaliers.A l'hôpital comme en ville, les pénicillines constituent la classe d'antibiotiques la plus utilisée.En 2015, les génériques d'antibiotiques ont représenté 84,5 % de la consommation d'antibiotiques en ville.En 2015, 76,5 % des prescriptions indiquaient une durée de traitement entre 5 et 8 jours (moyenne se situait à 9,2 jours et la médiane à 6 jours).67 % des prescriptions faites en ville se rapportent à des affections respiratoires, 42 % à des affections ORL, 25 % à des affections des voies respiratoires basses.

Année de publication : 06/02/2017