Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 24 mars 2016.

Publié le 29 Mars 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En semaine 11, l'épidémie grippale persiste en Lorraine. L'activité liée à la grippe et aux syndromes grippaux continue d'augmenter dans les services d'urgence du réseau OSCOUR® (2,4 %) et dans l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle (16%). D'après le réseau Sentinelles, le taux d'incidence régionale estimé des consultations pour syndrome grippal en Lorraine est de 495 consultations/100.000 habitants. Au niveau du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, 146 prélèvements respiratoires ont été testés dont 53 (36%) étaient positifs pour la grippe (9 pour le virus grippal A et 44 pour le virus grippal B).
  • En métropole, le pic d'activité de la grippe n'est pas encore atteint. Les enfants sont particulièrement touchés par l'épidémie. Il n'y a cependant pas de signes de gravité apparent.
  • L'activité liée à la bronchiolite est en léger rebond par rapport à la semaine précédente. En semaine 11, elle représente respectivement 4,5 % et 5,8% de l'activité chez les moins de 2 ans dans les services d'urgence du réseau OSCOUR® et de l'association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle.
  • Selon le laboratoire de virologie du CHU de Nancy, les virus grippaux de type A ou B sont les virus respiratoires majoritaires depuis six semaines.
  • L'activité liée à la gastro-entérite dans les services d'urgence du réseau OSCOUR® et dans l'association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle est en augmentation modérée par rapport à la semaine 10. Avec respectivement 222 et 34 diagnostics posés, cette pathologie représente 1,7 % et 4,4 % de leur activité.
  • D'après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, le rotavirus est le virus entérique le plus fréquemment identifié au cours du dernier mois.
  • Au cours de la semaine 09, aucun épisode d'intoxication par le CO n'a été signalé en Lorraine.

Année de publication : 29/03/2016