Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 17 mars 2016.

Publié le 21 Mars 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • L'épidémie grippale continue en semaine 10, elle se traduit par une augmentation du nombre de diagnostics de grippe et de syndromes grippaux pour les services d'urgence du réseau OSCOUR® (n=206) et pour l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle (n=185). L'activité pour cette pathologie (1,6%) a doublé par rapport à la semaine 09 pour les services d'urgence du réseau OSCOUR®.. L'activité a aussi augmenté pour l'association SOS Médecins (15,6%). D'après le laboratoire de virologie du CHU de Nancy, 21 prélèvements étaient positifs au virus grippal B et 4 au virus grippal A.
  • En semaine 10, trois cas de grippe grave ont été hospitalisés dans un service de réanimation en Lorraine.
  • L'activité liée à la bronchiolite fluctue en Lorraine. En semaine 10, elle représente respectivement 6% et 3% de l'activité chez les moins de 2 ans dans les services d'urgence du réseau OSCOUR® et de l'association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle.
  • Selon le laboratoire de virologie du CHU de Nancy, les virus grippaux de type A ou B sont les virus respiratoires les plus fréquemment détectés ce dernier mois.
  • Depuis le point du 3 mars, aucun nouveau foyer de cas groupés d'infections respiratoires aiguës en collectivité de personnes âgées n'a été signalé en Lorraine. Treize signalements ont été effectués depuis le 1er septembre 2015.
  • L'activité liée à la gastro-entérite reste dans les fluctuations habituellement observées à cette période de l'année dans les services d'urgence du réseau OSCOUR® et de l'association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle. Avec respectivement 201 et 36 diagnostics posés, cette pathologie représente 1,6% et 3,7 % de leur activité.
  • Depuis le point du 18 février, 1 nouveau foyer de cas groupés de gastro-entérites aiguës en collectivité de personnes âgées a été signalé en Lorraine, portant ainsi à 26 le nombre de signalements réalisés depuis le 1er septembre 2015.
  • D'après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, le nombre total de prélèvements positifs aux virus entériques est en diminution depuis la semaine 05, le rotavirus étant le virus entérique majoritaire depuis plusieurs semaines.
  • Au cours de la semaine 10, aucun épisode d'intoxication au CO n'a été déclaré en région Lorraine.

Année de publication : 21/03/2016