Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 14 avril 2016.

Publié le 3 Mai 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • Pour la deuxième semaine consécutive, l'épidémie grippale continue de décroitre en Lorraine. En semaine 14, les syndromes grippaux représentent environ 1 % de l'activité des services d'urgence et encore 5 % de celle de l'association SOS Médecins. Concernant les données virologiques du laboratoire du CHU de Nancy, 25 % des prélèvements respiratoires analysés ont été positifs pour la grippe avec toujours une majorité de virus grippal de type B. Les virus grippaux restent les virus respiratoires majoritairement identifiés depuis neuf semaines par le laboratoire du CHU.
  • En métropole, une baisse des indicateurs est observée dans la majorité des régions mais l'épidémie grippale persiste et la vigilance reste de mise, surtout dans les populations à risque.
  • En semaine 14, 1 nouveau cas de grippe grave a été hospitalisé dans un service de réanimation en Lorraine.
  • 31 mars, 1 nouveau foyer de cas groupés d'infections respiratoires aiguës en collectivité de personnes âgées a été signalé en Lorraine. Dix-sept signalements ont été effectués depuis le 1er septembre 2015.
  • En semaine 14, l'activité liée à la gastro-entérite diminue dans les services d'urgence de Lorraine et représente environ 1 % de leur activité totale. Cette valeur se rapproche de celles observées à la même période durant la saison hivernal 2013-2014. Concernant l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle, l'activité liée à la gastro-entérite augmente encore légèrement (7 % de l'activité totale vs 6 % en semaine 13). Cependant, elle reste inférieure aux valeurs habituellement observées à cette période. D'après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, le rotavirus est le virus entérique le plus fréquemment identifié depuis plusieurs semaines.
  • En France métropolitaine, l'activité des consultations pour gastro-entérite aigue en médecine générale reste en dessous du seuil épidémique et l'activité dans les service d'urgence hospitaliers est en diminution. D'après les données du Centre National de Référence (CNR) des virus entériques, les norovirus sont les virus entériques majoritairement identifié dans les prélèvements, avec une prédominance du variant GGII17 cette saison.
  • Depuis le point du 31 mars, aucun nouveau foyer de cas groupés de gastro-entérites aiguës en collectivité de personnes âgées n'a été signalé en Lorraine, soit un total de 33 signalements réalisés depuis le 1er septembre 2015.
  • Au cours de la semaine 14, deux épisodes d'intoxication par le CO ont été signalés en Lorraine.

Année de publication : 03/05/2016