Surveillance épidémiologique en région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Point au 13 juillet 2016.

Publié le 18 Juillet 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés

Surveillance renforcée du chikungunya, de la dengue et du zika en FranceEn France métropolitaine, Aedes albopictus dit " moustique tigre " est implanté dans 30 départements. En 2015, le Bas-Rhin a été classé comme un département de niveau 1 en raison de l'implantation du moustique vecteur. Il intègre donc le dispositif de surveillance renforcée du chikungunya, de la dengue et du zika en métropole, actif du 1er mai au 30 novembre chaque année.Entre le 1er mai et le 7 juillet 2016, 49 cas importés de dengue, 1 cas importé de chikungunya et 141 cas importés de zika ont été confirmés dans les départements métropolitains effectuant la surveillance renforcées de ces pathologies.

Surveillance de l'asthmeDans les services d'urgence, l'activité liée à l'asthme est encore élevée en semaine 27 mais reste bien inférieure au pic observé en semaine 23.Pour les associations SOS Médecins, l'activité liée à l'asthme reste plus élevée qu'à la même période les années précédentes.

Surveillance des allergiesEn semaine 27, l'activité liées aux allergies reste soutenue en médecine ambulatoire.D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique lié aux pollens de graminées est élevé pour l'ensemble des départements de la région.

Surveillance de la mortalitéD'après les données disponibles, on ne note pas d'augmentation inhabituelle de la mortalité tous âges et chez les personnes âgées de 75 ans et plus dans la région. Il est à noter que les données de la semaine 27 sont incomplètes en raison des délais de déclarations des décès.

Année de publication : 18/07/2016