Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 5 février 2015.

Publié le 6 Février 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • L'activité des services d'urgence est stable en Lorraine pour ces deux dernières semaines.
  • Au niveau régional, l'activité grippale poursuit son augmentation, aussi bien dans les services d'urgence que pour l'association SOS médecins de Meurthe-et-Moselle. Elle est comparable à ce qui était observé il y a 2 ans, lors de la saison hivernale 2012-2013. Au niveau national, l'épidémie se poursuit, sans observation d'une augmentation de la proportion des hospitalisations pour grippe.
  • Les données du service de virologie du CHU de Nancy indiquent que seuls des virus de type A ont été identifiés parmi les prélèvements analysés. Au niveau national et en Europe, la majorité des virus sous-typés sont des virus A(H3N2). Ces virus grippaux sont connus pour provoquer des complications chez les personnes à risques (cf. bulletin hebdomadaire grippe de l'InVS-national)
  • On observe une poursuite de la survenue des cas de grippe sévère hospitalisés en réanimation (5 nouveaux cas depuis le 23 janvier) avec un total de 15 cas. Le virus est majoritairement de type A.
  • On observe une légère augmentation de l'activité pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans dans la région selon les indicateurs suivis.
  • Le nombre de gastro-entérite aigues et de diarrhées fluctue dans les variations habituellement observées à cette époque de l'année.

Année de publication : 06/02/2015