Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 28 mai 2015.

Publié le 2 Juin 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En Lorraine, l'activité des services d'urgence et de l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle pour allergie reste dans les fluctuations observées à cette période les années précédentes. Les diagnostics d'allergie représentent moins de 1% du total des diagnostics des services d'urgence de la région et moins de 2,5 % des diagnostics posés par l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle.
  • Le nombre de diagnostics d'asthme enregistrés par les services d'urgence et par l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle reste comparable au nombre habituellement observé. Ainsi ces deux dernières semaines, entre 50 et 70 diagnostics hebdomadaires ont été enregistrés dans les services d'urgence (environ 0,5 % du total des diagnostics) et, entre 10 et 15 diagnostics hebdomadaires pour l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle (soit moins de 2% du total des diagnostics).
  • D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique est élevé en Lorraine pour les pollens de graminées.
  • Durant les dernières semaines, le nombre de diagnostics de pathologies liées à la chaleur enregistrés par les services d'urgence et l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle reste dans les fluctuations habituelles. En semaine 21, ces pathologies représentent moins de 0,3 % de l'activité des services d'urgence de Lorraine avec 27 diagnostics hebdomadaires. De même, l'activité pour pathologies liées à la chaleur de l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle est très faible voire nulle.
  • Après l'augmentation des diagnostics de gastro-entérite observée entre la semaine 11 et la semaine 16, le nombre de ces diagnostics diminue et revient aux normales saisonnières. En semaine 21, 114 diagnostics hebdomadaires ont été posés par les services d'urgence représentant moins de 1 % du total des diagnostics et 51 diagnostics hebdomadaires de gastro-entérite et diarrhée ont été posés par SOS Médecins Meurthe-et-Moselle représentant 6% du total des diagnostics.
  • D'après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, en semaine 21, seul un adénovirus a été isolé dans les prélèvements de selles.

Année de publication : 02/06/2015