Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 25 juin 2015.

Publié le 26 Juin 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En Lorraine, l'activité des services d'urgence en lien avec les allergies a connu un pic en semaine 23 avec près de 180 cas diagnostiqués, puis, en semaine 24, est revenue aux fluctuations habituellement observées. Cette activité représente moins de 1% du total des diagnostics et est semblable aux activités des deux années précédentes. En semaine 25, pour l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle, l'activité est plus faible que celle des années précédentes (14 diagnostics représentant moins de 2%).
  • D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique est moyen à élevé pour les pollens de graminées selon les départements de la Lorraine.
  • Le nombre de diagnostics d'asthme enregistrés par les services d'urgence et par l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle reste comparable au nombre habituellement observé.Ces deux dernières semaines, 76 et 60 diagnostics hebdomadaires ont été enregistrés dans les services d'urgence (environ 0,5% du total des diagnostics) et, entre 10 et 13 pour l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle (moins de 2% du total des diagnostics).
  • Après une augmentation du nombre de diagnostics de pathologies liées à la chaleur en semaine 23, enregistrée par les services d'urgence de Lorraine et l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle, l'activité de ces structures est revenue aux valeurs hebdomadaires habituelles. Malgré cette augmentation ponctuelle, l'activité pour ces pathologies reste comparable aux années précédentes.

Année de publication : 26/06/2015