Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 2 avril 2015.

Publié le 7 Avril 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • Au niveau national, le seuil épidémique de grippe a été franchi en semaine 13, marquant ainsi la fin de l'épidémie. Celle-ci aura donc duré 9 semaines et touché environ 2,9 millions de personnes. En Lorraine, la tendance est similaire avec des indicateurs toujours en diminution.
  • On observe une diminution très importante du signalement des cas de grippe sévères hospitalisés en réanimation (2 cas signalés depuis 5 semaines). Le nombre total est de 47 cas dont 9 décès. Seuls 1 cas est encore hospitalisé en réanimation. La surveillance en Lorraine est arrêtée ce jour, la période de surveillance nationale étant arrivée à son terme depuis la semaine 11.
  • Concernant la bronchiolite, l'ensemble des indicateurs reviennent au niveau observé hors saison hivernale et le nombre de VRS isolés par la laboratoire de virologie du CHU de Nancy est de plus en plus faible. Cet hiver, l'impact de l'épidémie de bronchiolite a été plus faible que lors des deux saisons hivernales précédentes et a duré de fin novembre 2014 à fin février 2015. Ce bulletin marque la fin de la surveillance de cette pathologie.
  • Depuis trois semaines, un nombre élevé de gastro-entérite aiguë a été enregistré dans les services d'urgence de Lorraine. En semaine 13, cette pathologie représente près de 2,5 % de l'activité des services dans la région, soit une part d'activité similaire à celle de la grippe au plus fort de l'épidémie. Cette situation n'est pas observée sur les données de l'association SOS Médecins 54.
  • Les allergies et l'asthme restent dans les valeurs attendues pour cette période de l'année.
  • D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique est faible à moyen selon les départements de Lorraine.

Année de publication : 07/04/2015