Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 13 août 2015.

Publié le 18 Août 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En semaine 32, le nombre de diagnostics d'allergies enregistrés par les services d'urgence est à nouveau en augmentation avec 166 diagnostics hebdomadaires, soit 1,6 % du total des diagnostics. A l'inverse, l'activité liée à ces pathologies est en baisse pour l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle avec 14 diagnostics hebdomadaires posés en semaine 32 (vs 22 en semaine 31). Cette pathologie représente ainsi prêt de 2 % de l'activité de cette association.
  • Depuis plusieurs semaines, le nombre hebdomadaire de diagnostics d'asthme enregistrés reste faible. Cette pathologie représente moins de 1% de l'activité de l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle et moins de 0,5% de celle des services d'urgence de Lorraine.
  • D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique pour les pollens de graminées est à un niveau faible pour trois départements de la Lorraine : Meurthe-et-Moselle, Meuse et Moselle. Dans les Vosges, ce risque est très faible.
  • Le nombre de diagnostics de pathologies liées à la chaleur enregistrés par les services d'urgence de Lorraine et l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle reste dans les fluctuations habituellement observées avec respectivement 41 et 6 diagnostics posés en semaine 32. Cette activité représente 0,4 % de l'activité des services d'urgence de Lorraine et 0,8 % de l'activité de l'association SOS Médecins.
  • Après un excès de mortalité observé durant les semaines 27 et 28, les effectifs observés depuis la semaine 29 sont dans les valeurs attendues. Ces effectifs sont en cours de consolidation. Un bilan complet de la mortalité en lien avec l'épisode caniculaire qui a traversé la France du 29 juin au 8 juillet sera disponible à la fin de l'été.

Année de publication : 18/08/2015