Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 12 mars 2015.

Publié le 16 Mars 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En semaine 10, les indicateurs nationaux sont tous en diminution (nombre de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambulatoire, de passages et d'hospitalisations vus aux services d'urgence, d'admissions en réanimation, de virus grippaux identifiés... ).Les personnes âgées constituent toujours la majorité des hospitalisations pour grippe. (Cf. bulletin épidémiologique grippe du 11 mars 2015)
  • La tendance à la baisse se confirme aussi en région Lorraine pour tous les indicateurs.L'impact de l'épidémie de grippe sur l'activité des services d'urgence de Lorraine et de l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle est similaire à celle observée durant la saison hivernale 2012-2013.
  • En semaine 10, seuls 75 diagnostics de grippe et syndromes grippaux ont été enregistrés dans les services d'urgence de la région et 12 patients hospitalisés. Ces pathologies représentent ainsi moins de 1 % des passages.
  • En médecine ambulatoire, l'association SOS Médecins 54 a enregistré 49 diagnostics de grippe et syndromes grippaux en semaine 10. L'activité liée à ces pathologies est de 5,3 %, continuant ainsi à diminuer depuis la semaine 06.
  • Pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de virus grippaux isolés par le service de virologie du CHU de Nancy est en diminution. La grippe A reste majoritairement identifiée dans les prélèvements (16 prélèvements positifs pour la grippe A et 5 pour le grippe B).
  • En Lorraine, 44 cas graves de grippe ont été signalés à la CIRE depuis le début de la surveillance en novembre 2014. Depuis la semaine 10, aucun nouveau cas n'a été déclaré par les services de réanimation. Au 12 mars 2015, l'évolution clinique a été favorable pour 29 cas (66%), 7 cas (16%) sont toujours hospitalisés en réanimation et 8 cas (18%) sont décédés.

Année de publication : 16/03/2015