Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Bilan de la saison grippale 2014-2015.

Publié le 15 Juin 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • D'après les données du Réseau Sentinelles, la période épidémique de grippe en France Métropolitaine s'est étendue des semaines 03-2015 (12 au 18 janvier 2015) à 11-2015 (9 au 15 mars 2015), soit pendant 9 semaines. Le pic d'activité a été observé en semaine 06- 2015 (2 au 8 février 2015).
  • En médecine de ville comme dans les services d'urgences, l'épidémie de grippe a impacté l'activité de fin décembre jusqu'à fin mars. Le pic d'activité a eu lieu en semaine 07 dans les services d'urgence de Lorraine et en semaine 06 pour l'association SOS Médecins Meurthe-et-Moselle. Au cours de l'hiver 2014-2015, l'impact de la grippe sur l'activité des services d'urgence et de l'association SOS Médecins a été assez élevé.
  • Pendant la saison hivernale 2014-2015, 47 cas graves de grippe hospitalisés en réanimation ont été déclarés à la CIRE (contre 11 cas déclarés en 2013-2014 et 24 cas en 2012-2013). L'évolution clinique a été favorable pour 38 cas (81%) et 9 cas (19%) sont décédés.La majorité des cas (89%, N=42) présentait au moins un facteur de risque de grippe sévère rendant ces personnes éligibles pour la vaccination. Seulement 8 cas parmi 42 (19%) étaient effectivement vaccinés.
  • D'après les données du laboratoire de virologie du CHU de Nancy, les virus de type A étaient majoritaires cette année . Les résultats du réseau du CNR des virus influenza concordent et montrent une forte circulation de virus A(H3N2).
  • Concernant la surveillance des IRA en collectivité de personnes âgées, 78 foyers de cas groupés ont été signalés en Lorraine entre le 1er septembre 2014 et le 24 mai 2015. Le taux d'attaque médian était de 25% [0-100] avec une létalité moyenne de 1,9 %.
  • En saison 2014-2015, la surveillance des IRA en collectivité de personnes âgées met en évidence que les couvertures vaccinales moyennes des résidents et des personnels contre la grippe restent toujours insuffisantes (respectivement 83 % et 19,5 %).

Année de publication : 15/06/2015