Surveillance épidémiologique en région Alsace. Point au 2 juillet 2015.

Publié le 3 Juillet 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En semaine 26, le nombre hebdomadaire de diagnostics d'allergie est de 31 diagnostics posés par l'association SOS Médecins de Strasbourg et 15 par celle de Mulhouse soit environ 2% du total des diagnostics des deux associations. Les fluctuations observées sont comparables à celles des années précédentes à la même période.
  • La semaine dernière, l'activité pour asthme des deux associations SOS Médecins reste faible et représente moins de 2% de l'activité de chacune de ces associations.
  • D'après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique est moyen pour les pollens de graminées dans les deux départements d'Alsace.
  • En semaine 26, le nombre de diagnostics hebdomadaires des pathologies en lien avec la chaleur est très faible pour l'association SOS Médecins de Strasbourg avec seulement un diagnostic de déshydratation posé. Pour l'association de Mulhouse, ces pathologies représente presque 1% du total des diagnostics enregistrés cette semaine là, ce qui reste dans les fluctuations habituelles pour la période estivale.
  • Au 29 juin 2015, l'épidémie de rougeole semble perdre en intensité avec seulement 5 cas supplémentaires depuis le point de situation précédent (le 22 juin). Son extension reste globalement circonscrite dans la moitié nord du département du Haut-Rhin mais de nouveau cas domiciliés au sud de la communauté urbaine de Mulhouse ont été signalés la semaine dernière (semaine 26). Une vigilance ainsi qu'un rappel des mesures de prévention doivent être maintenus afin d'éviter l'émergence d'autres foyers. La population générale alsacienne n'est pour l'instant que peu impactée. A ce jour, aucun foyer en lien avec cette épidémie n'a émergé dans une autre région française.

Année de publication : 03/07/2015