Surveillance épidémiologique en région Alsace. Point au 17 septembre 2015.

Publié le 18 Septembre 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • En semaine 37, l'activité pour allergie de l'association SOS Médecins Strasbourg est revenue dans les valeurs attendues, après le pic observé en semaine 36. Les médecins de l'association ont posé 26 diagnostics, ce qui représente moins de 2% du total des diagnostics en semaine 37. Quant à l'association SOS Médecin de Mulhouse, son activité est restée dans les fluctuations habituellement enregistrées (14 diagnostics posés soit 2% du total des diagnostics).
  • L'activité pour asthme des deux associations SOS Médecin Strasbourg et Mulhouse a augmenté en semaine 37. Les médecins de l'association de Mulhouse ont posé 26 diagnostics (vs 9 en semaine 36), ce qui représente 3,7% du total des diagnostics. Pour les médecins de l'association de Strasbourg, l'augmentation a été moins forte avec 15 diagnostics posés (vs 9 en semaine 36), ce qui représente 1,1% du total des diagnostics.D'après les données des deux associations, cette augmentation a concerné majoritairement les enfants de moins de 15 ans : 12 enfants sur les 15 malades (80%) diagnostiqués par SOS Médecin Strasbourg et 19 enfants sur les 26 malades (73%) diagnostiqués par SOS Médecin Mulhouse. Enfin, il ressort que chez les moins de 15 ans, l'asthme a représenté respectivement 2,7% (SOS Médecin Strasbourg) et 5,8% (SOS Médecin Mulhouse) des passages.Cette augmentation est aussi observée au niveau France entière et est attendue à cette période de l'année. Elle est liée à la recrudescence des épisodes d'infections virales respiratoires suite à la reprise de la vie en collectivité après les vacances scolaires d'été. Cependant, d'autres facteurs, tel l'exposition à des allergènes ou l'arrêt du traitement de fond de l'asthme pendant les vacances pourraient également jouer un rôle.
  • D'après le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), le risque allergique lié aux pollens de graminées est très faible dans le département du Bas-Rhin. Dans le département du Haut-Rhin, aucun risque allergique lié aux pollens n'a été détecté.
  • D'après les données disponibles, aucune augmentation inhabituelle de la mortalité en Alsace n'a été observée au cours des 7 dernières semaines. Les délais de transmission des données relatives aux décès étant supérieurs à 7 jours, les données de la semaine 37 sont en cours de consolidation.

Année de publication : 18/09/2015