Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 1er août 2013.

Publié le 2 Août 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Faits marquants

  • A l'hôpital comme en médecine de ville, le nombre de diagnostics d'asthme reste faible.
  • Le nombre de diagnostics d'allergie posés à l'hôpital est en légère augmentation mais reste faible comme c'est le cas en médecine de ville.
  • Le nombre de diagnostics d'hyponatrémie, d'hyperthermie et de coup de chaleur posés à l'hôpital est en augmentation. Cette tendance n'est pas observée en médecine de ville.Que ce soit à l'hôpital ou en médecine de ville, la proportion de diagnostics des pathologies liées à la chaleur représente moins de 1 % du total des diagnostics posés.
  • D'après la carte des vigilances du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), hormis le département des Vosges qui est en risque allergique faible, les trois autres départements de la région Lorraine (Meurthe-et-Moselle, Meuse et Moselle) sont en risque allergique moyen pour les graminées pour les prévisions du 26 juillet au 2 août 2013.