Surveillance sanitaire en région Lorraine. Point épidémiologique au 13 septembre 2012

Publié le 17 Septembre 2012
Mis à jour le 20 juin 2019

Faits marquants

  • Après une augmentation du nombre de diagnostics de déshydratation, d'hyponatrémie, d'hyperthermie et de coup de chaleur observée dans les services d'accueil aux urgences en semaine 33 et 34, une nette diminution de ces diagnostics est constaté en semaine 35 et 36.
  • L'augmentation du nombre de diagnostics d'allergie portés dans les SAU de Lorraine en semaine 34 ne s'est pas confirmée les semaines suivantes.
  • D'après les données du réseau national de surveillance aérobiologique, il y a actuellement peu de risque d'allergie aux pollens dans la région. En cette période de l'année, ce sont les pollens ambroisies qui sont majoritairement responsables d'allergies or cette plante est peu présente dans la région.

Année de publication : 17/09/2012