Prise en charge d'un foyer de cas groupés de grippe A(H1N1)2009 dans le contexte particulier d'un institut pour enfants handicapés, Meurthe-et-Moselle, France, novembre 2009.

Publié le 21 Septembre 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Dans le cadre de la surveillance des foyers de cas groupés de grippe pour les collectivités à risque, la Cellule de l'Institut de veille sanitaire en région Est a mené, en novembre 2009, une investigation dans un institut pour enfants et jeunes adultes souffrant de handicap mental. Les objectifs étaient de caractériser l'épidémie, rechercher des facteurs favorisant la transmission virale et adapter les mesures de contrôle. Méthodes -Une nquête de cohorte rétrospective a été conduite dans l'établissement et des questionnaires ont documenté les caractéristiques sociodémo graphiques, liniques, facteurs de transmission et mesures prises. Résultats - L'épidémie a duré plus de trois semaines avec 37 cas rapportés dont une majorité de résidents (n = 25). L'analyse a permis de pointer le risque de transmission virale accru au sein de ce type d'établissement, notamment pour les résidents en internat (RR = 2,2 ; p = 0,03) et parmi les enfants de moins de 13 ans pour ceux présentant les déficiences les plus sévères (RR = 4,5 ; p = 0,002). Malgré la mise en place précoce de mesures barrière adaptées, l'épidémie n'a été jugulée qu'après la vaccination des résidents et du personnel et la fermeture de l'établissement. Discussion - L'efficacité limitée des mesures de contrôle habituelles incite à rediscuter la prise en considération de ce type de tructures comme lieu prioritaire de vaccination, non pas tant du fait de la fragilité des enfants vis à vis de la pathologie, mais du fait d'un risque accru de dissémination et d'épidémie. (R.A.)

Auteur : Munerol L, Alsibai S, Sibiril V, Meffre C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 34-35-36, p. 378-81