Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 29 juillet 2014.

Publié le 5 Août 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

  • Les méningites à entérovirus restent peu fréquentes en comparaison de l'an dernier; avec 20 cas confirmés depuis le début du mois de juin au CHU de Nantes (contre 68 pour la même période de l'an dernier.
  • Forte augmentation des consultations SOS Médecins Nantes pour piqûres d'insecte entre le 24 et le 28 juillet avec 74 cas, dont la moitié chez des enfants de moins de 10 ans. Cette augmentation était attendue en raison des coefficients de marée mi-juillet ayant entrainé une importante production larvaire d'Aedes caspius dans l'estuaire de la Loire. Ces phénomènes réguliers de nuisance ont été décrits dans le BEH n° 21-22/ 2014 du 8 juillet 2014.
  • Pas d'augmentation significative des pathologies liées à la chaleur.