Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 20 mars 2013.

Publié le 21 Mars 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

Forte diminution des passages de personnes âgées dans les services d'urgences repassant en-dessous du seuil d'alerte, avec cependant un nombre toujours élevé de décès de personnes très âgées (+36 % par rapport au nombre attendu). Forte diminution également de l'épidémie de grippe malgré une augmentation de la circulation du virus grippal de type B depuis trois semaines. Tous les indicateurs d'activité (réseau Sentinelles, SOS Médecins, passages aux urgences) ont diminué de plus de 60 %. Depuis Noël, plus de 200 000 personnes ont consulté un médecin généraliste pour une grippe clinique (avec fièvre>39° C) dans la région. Depuis le début de la saison, 67 cas de grippe sévère (dont 10 décès) ont été hospitalisés en service de réanimation dans la région. Ce nombre de cas, en recrudescence depuis deux semaines, est proche de celui observé lors de la période pandémique (73 cas en 2011-12). L'augmentation récente concerne principalement des personnes âgées de plus de 60 ans avec des infections à virus de type B. Les foyers épidémiques d'infections respiratoires aiguës dans les Ehpad sont toujours actifs (139 foyers depuis septembre). Le taux d'hospitalisation moyen dans ces épisodes est de 7 % et le taux de létalité de 3 %. Les cas de gastro-entérites chez les enfants âgés de moins de 5 ans, probablement liés à la circulation du rotavirus, sont toujours à un niveau élevé depuis trois semaines (SOS Médecins et urgences pédiatriques du CHU de Nantes).