Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 16 juillet 2013.

Publié le 19 Juillet 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Au cours de la dernière semaine dans la région :

  • Poursuite Persistance de la forte augmentation du nombre de diagnostics de coup de chaleur posés par les médecins de SOS Médecins Nantes depuis le 6 juillet, liée aux conditions météorologiques. Du 6 au 14 juillet, 71 % des patients avaient moins de 15 ans (dont 36 % moins de 5 ans) et 4% avaient 65 ans ou plus (n=2). Aucun patient n'a été hospitalisé. Ces appels concernent des populations spécifiques selon SOS Médecins (travailleurs exposés au soleil, sportifs et jeunes enfants). Ces résultats sont provisoires car les données du 12/07 sont manquantes.
  • Nombre toujours élevé de méningites à entérovirus au CHU de Nantes
  • Augmentation des diagnostics de piqûres d'insecte posés par les médecins de SOS Médecins Nantes et Saint-Nazaire. Cette augmentation est probablement liée à une circulation accrue de différentes espèces de moustiques de milieux doux, observée par l'EID du littoral atlantique, suite aux pluies de mai-juin.