Point au 12 mars 2013.

Publié le 15 Mars 2013
Mis à jour le 4 juillet 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

Très forte augmentation des passages de personnes âgées dans les services d'urgences (pic le plus important observé depuis 2007) et augmentation du nombre de décès de personnes très âgées par rapport au nombre attendu (+34%). Une augmentation des passages pour pneumopathie et décompensation cardiaque chez les personnes âgées est observée dans certains établissements.

L'épidémie de grippe amorce une lente décrue avec, cependant, une augmentation de la circulation du virus grippal de type B depuis deux semaines. Le virus B est habituellement prédominant chez les enfants et les personnes âgées. Cela se traduit par une épidémie plus tardive chez les personnes âgées avec une augmentation des foyers épidémiques d'infections respiratoires aiguës dans les Ehpad depuis un mois. Le taux d'hospitalisation moyen dans ces épisodes est de 7% et le taux de létalité de 3%. Depuis Noël, 195 000 personnes ont consulté un médecin généraliste pour une grippe clinique (avec fièvre> 39°C). Depuis fin novembre 2012, 55 cas de grippe sévère (dont 7 décès) ont été hospitalisés en service de réanimation dans la région. Ce nombre de cas est 3 fois plus élevé que lors de l'épidémie précédente en 2011-12. La répartition par âge de ces formes sévères montre un pic d'incidence chez les personnes âgées entre 50 et 59 ans.Augmentation du nombre d'infections invasives à méningocoque en février

Augmentation du nombre de cas de gastro-entérites chez les enfants âgés de moins de 5 ans, probablement liée à la circulation du rotavirus.