Incidence des cancers de l'enfant dans le Finistère et autour de la rade de Brest entre 1991 et 2005

Publié le 1 Août 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Face aux interrogations de la population concernant l'impact sur la santé des sous-marins nucléaires stationnés à l'Île Longue, les variations de l'incidence des cancers de l'enfant autour de la rade de Brest ont été décrites. À partir des données recueillies par le registre breton des tumeurs de l'enfant, les leucémies ont été distinguées de l'ensemble des autres cancers. Le Finistère a été divisé en trois zones : (i) Finistère hors rade de Brest, (ii) rade de Brest hors Brest, (iii) Brest. La période d'étude qui allait de 1991 à 2005 a été étudiée en continu ou par période selon la taille de la zone. Les analyses ont été réalisées en référence externe avec standardisation indirecte sur l'âge d'une part et en référence interne d'autre part. Un excès d'incidence des leucémies a été observé sur l'ensemble du Finistère, dû à un excès en 2000-2001 à Brest. La description de l'ensemble des cas survenus à Brest dans la période 2000-2005 n'a pas montré d'argument en faveur d'une cause en lien avec une exposition professionnelle des parents dans les activités nucléaires de défense. Une augmentation de l'incidence de l'ensemble des cancers sauf leucémies a été observée dans le Finistère entre 1999 et 2004. Aucune augmentation n'a été observée ni dans la rade de Brest ni à Brest. L'incidence de 2005 est plus proche de l'incidence nationale. Le pic d'incidence isolé observé à Brest en 2000-2001 ne semble pas en faveur d'une cause environnementale persistante mais devrait faire l'objet d'un suivi dans le futur. Il semble important de vérifier un retour à la normale de l'incidence de l'ensemble des cancers sauf leucémies pour les années postérieures à 2005 dans le département du Finistère.(R.A.)

Auteur : Gagniere B
Année de publication : 2008
Pages : 12 p.