Surveillance sanitaire en Bretagne. Point épidémiologique au 21 décembre 2016.

Publié le 22 December 2016
Mis à jour le 20 juin 2019

Points clés

Grippe et syndrome grippalActivité épidémique. Nouvelle forte hausse des indicateurs SOS Médecins (+56%), représentant 9% des diagnostics codés. Nombre de passages aux urgences en hausse, et supérieur aux observations des années précédentes.Circulation virale en augmentation selon les données du laboratoire de virologie du CHRU de Brest (taux de positivité = 22% sur 131 prélèvements).Activité forte en médecine générale : taux d'incidence des syndrômes grippaux estimé à 198 pour 100 000 habitants (IC à 95% [108 , 288], données Sentinelles non consolidées).

Cas sévères de grippeDepuis la semaine 44/2016, 7 cas sévères de grippe ont été admis en réanimation en Bretagne.Les patients étaient âgés de 32 ans à 82 ans. Ils étaient tous infectés par un virus de type A et présentaient au moins un facteur ciblé par la vaccination.

Gastro-entéritesActivité épidémique. Poursuite de la hausse des consultations SOS Médecins, activité nettement supérieure aux années antérieures (même période), représentant 8,5% des diagnostics codés tous âges.Augmentation des passages aux urgences touchant principalement les enfants de moins de 5 ans , maintien de l'activité tous âges confondus au-dessus des moyennes saisonnières.Activité modérée en médecine générale : taux d'incidence des diarrhées aiguës estimé à 160 cas pour 100 000 habitants (IC à 95% [74 , 246], données Sentinelles non consolidées). Circulation virale de Norovirus.

Bronchiolite (enfants de moins de 2 ans)Poursuite de l'épidémie, phase ascendante. Hausse des passages aux urgences (+20%), représentant 21% des diagnostics des enfants de moins de 2 ans.Circulation virale en augmentation selon les données des laboratoires de virologie du CHRU de Brest (taux de positivité = 15% sur 55 prélèvements).

Année de publication : 22/12/2016