Surveillance sanitaire en Bretagne. Point épidémiologique au 20 avril 2016.

Publié le 2 Mai 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Synthèse

Grippe et syndrome grippal Poursuite de la décroissance de l'épidémie : la fin de l'épidémie pourrait être confirmée la semaine prochaine. Le nombre de passages aux urgences, tant hospitalières que de ville, se maintient encore légèrement au-dessus de celui des saisons précédentes à la même période.Circulation du virus de type A et B en baisse au CHRU de Brest (taux de positivité respectifs de 14 % et 7 % sur 81 prélèvements). Au CHU de Rennes, circulation des virus de type A et B (respectivement, taux de positivité = 21 % et 4 %, sur 83 prélèvements, en baisse).

Cas sévères de grippeDepuis la semaine 02/2016, 53 cas sévères de grippe ont été signalés en Bretagne, principalement infectés par des virus de type A (60%). L'âge moyen des patients était de 62 ans. La plupart des patients présentait au moins un facteur ciblé par la vaccination (80%). Trois patients sont décédés.

Gastro-entéritesPoursuite de l'épidémie. Activité faible en médecine générale : taux d'incidence des diarrhées aiguës en médecine générale estimé à 102 cas pour 100 000 habitants (IC à 95% [22 , 182], données Sentinelles non consolidées).Stabilité du nombre d'interventions SOS, qui reste comparable à ceux des saisons précédentes , diminution du nombre de passages aux urgences, globalement moins élevé que ceux de la saison précédente. Les gastro-entérites représentent 2% des diagnostics dans les services d'urgences hospitalières et 8% des diagnostics posés par SOS Médecins.Circulation virale de Rotavirus et dans une moindre mesure, Norovirus.

Année de publication : 02/05/2016