Point épidémiologique au 31 juillet 2013.

Publié le 2 Août 2013
Mis à jour le 4 juillet 2019

Actualités

IFREMER révèlent la présence, pour des valeurs supérieures aux seuils règlementaires, de toxines lipophiles (DSP) et de toxines amnésiantes sur plusieurs secteurs du Finistère, De plus, le seuil d'alerte pour Alexandrium est dépassé en rivière de Daoulas et la présence de toxine paralysante PSP a été détectée dans les échantillons de moules dans ce secteur. En conséquence, le Préfet a interdit la pêche récréative et professionnelle des moules du secteur Rade de Brest Est-rivière de Daoulas. Les symptômes d'intoxication chez le consommateur apparaissent entre 5 et 30 minutes après ingestion de coquillages contaminés. Ils se traduisent par des paresthésies buccales, des engourdissements des lèvres s'étendant au visage, aux bras et aux jambes, des maux de tête, des nausées et des vertiges. Dans les cas les plus graves, il est observé une incoordination motrice et une incohérence de la parole avec risque de décès par paralysie des muscles respiratoires.Toute intoxication liée à la consommation de coquillages, comme toute toxi-infection alimentaire collective, doit être signalée au Centre Opérationnel de Réception et de Régulation des Signaux (CORRSi) de l'ARS Bretagne au 09 74 50 00 09 (24h/24, y compris le week-end).