Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 1er juin 2017.

Publié le 2 Juin 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une

Point sur la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par certaines espèces de moustiques des genres Aedes et Haemogogus. Le virus de la fièvre jaune appartient au genre Flavivirus.Depuis janvier 2017, une épidémie de fièvre jaune, sévit dans plusieurs états du Brésil. La transmission du virus de la fièvre jaune continue de s'étendre dans le pays et la situation est suivie attentivement par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) qui font des mises à jour régulières. Entre le 6 janvier et le 4 mai 2017, le bilan fait état de 1 392 cas (dont la moitié (n=729 , 52 %) était des cas confirmés).La prévention de la fièvre jaune est possible grâce à un vaccin en une seule dose, qui confère dans les 10 jours après la vaccination une immunité durable. Pour mémoire, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour voyager dans certains pays ou territoires (dont le département de la Guyane).La fièvre jaune est difficile à diagnostiquer. Elle peut se confondre avec le paludisme grave, la leptospirose, l'hépatite virale (surtout les formes fulminantes), d'autres fièvres hémorragiques, d'autres maladies à flavivirus (comme la dengue hémorragique) ou une intoxication. Le diagnostic est clinique et biologique (figure) et doit être confirmé par le Centre national de référence (CNR) des arbovirus.En France, la fièvre jaune est une maladie à déclaration obligatoire. Le dispositif actuel prévoit un signalement à l'Agence Régionale de Santé par tout moyen approprié (coordonnées en page 4) des cas suspects avant même confirmation par le CNR et une notification après confirmation biologique.La définition de cas retenue est celle d'un tableau clinique évocateur de fièvre jaune chez une personne en provenance d'une zone d'endémie. Ne sont notifiés que les cas confirmés par le CNR des arbovirus en métropole ou par le CNR des arbovirus et virus Influenzae en région Antilles-Guyane. La confirmation est également nécessaire pour la déclaration internationale.

Année de publication : 02/06/2017