Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 18 mai 2017.

Publié le 19 Mai 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une

Repères de consommation d'alcool : propositions de Santé publique France

Les recommandations sanitaires actuelles en matière de consommation d'alcool sont peu connues et peu utilisées. Les stratégies de contrôle adoptées par les français ne sont pas construites sur un raisonnement sanitaire. Les sensations immédiates sont utilisées comme signal pour réduire sa consommation. Les motivations à contrôler sa consommation sont essentiellement liées au fait d'avoir ou non à conduire un véhicule, à l'état de fatigue de la personne, à la volonté de ne pas faire mauvaise figure ou d'être vulnérable, au fait d'avoir un " engagement " professionnel ou scolaire dans un délai proche, à l'hygiène de vie globale (poids pour les femmes et sport pour les jeunes hommes) et à l'état du compte bancaire. Ceci signifie qu'il ne suffit pas d'établir des repères, mais qu'il faut également s'attacher à les faire connaître et à expliquer les objectifs qu'ils visent.L'objectif est de réduire les risques liés à la consommation d'alcool pour la santé au cours de la vie, qui augmentent avec la quantité consommée :- à long terme, la consommation d'alcool est une cause de morbidité et de mortalité pour certaines maladies chroniques ou cardiovasculaires comme la cirrhose, l'hypertension artérielle (HTA) et l'accident vasculaire cérébral (AVC), certains cancers (cancers des voies aérodigestives, du foie et du sein) ,- à court terme, la consommation d'alcool est responsable de traumatismes intentionnels et non intentionnels, notamment des accidents pouvant causer des blessures (et la mort dans certains cas), la mauvaise évaluation des situations à risque et la perte du contrôle de soi. C'est en particulier vrai en cas de consommation ponctuelle importante.En cas de consommation d'alcool, il est recommandé pour limiter les risques sur la santé au cours de la vie pour les hommes comme pour les femmes :- de ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et plus de 2 verres standard par jour,- d'avoir des jours dans la semaine sans consommation.- Et pour chaque occasion de consommation, il est recommandé :- de réduire la quantité totale d'alcool bu ,- de boire lentement, en mangeant et en alternant avec de l'eau ,- d'éviter les lieux et les activités à risque après consommation ,- de s'assurer d'avoir des proches n'ayant pas consommé d'alcool à proximité afin de pouvoir rentrer chez soi en toute sécurité.Pour les femmes envisageant une grossesse, enceintes ou allaitant, l'option la plus sûre est de ne pas consommer d'alcool pour limiter les risques sur leur santé et celle de leur nouveau-né ou enfant à naître. De même, pour limiter les risques pour la santé des jeunes et des adolescents, l'option la plus sûre est de ne pas consommer d'alcool.

Année de publication : 19/05/2017