Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 18 août 2016.

Publié le 23 Août 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Présentation de l'outil de télé-déclaration pour le VIH-Sida : e-DO

Piloté par Santé publique France, le dispositif des maladies à déclaration obligatoire (MDO) concerne 32 maladies, dont 30 sont des maladies infectieuses. Les cliniciens et les biologistes ont l'obligation de transmettre des données individuelles aux autorités sanitaires : Agences Régionales de Santé et Santé publique France.Les données transmises permettent de décrire le nombre, les caractéristiques des personnes infectées et les tendances épidémiologiques, afin d'orienter les actions de prévention, de dépistage et de prise en charge et d'apporter des éléments qui serviront à évaluer les actions entreprises.Le dispositif de déclaration a évolué avec la dématérialisation de la déclaration obligatoire (DO) du VIH-Sida qui est désormais effective avec la mise en place en France de l'application e-DO : www.e-do.fr.Cette nouvelle application a pour objectif de :- Faciliter le processus et les échanges entre les différents acteurs (déclarants et autorités de santé).- Réduire les délais de transmission des notifications.- Garantir des échanges sécurisés.La dématérialisation s'accompagne d'une simplification du circuit d'information. Désormais, les biologistes n'ont plus à transmettre de feuillets de notification au clinicien, mais chaque déclarant (clinicien et biologiste) doit faire sa propre déclaration en ligne de manière indépendante dans l'application e-DO.Dans le cadre de la surveillance virologique (basée sur le volontariat du patient et du biologiste), les biologistes transmettent comme auparavant au Centre national de référence du VIH un échantillon de sang sur buvard, accompagné du formulaire imprimé à partir de l'application e-DO.L'application e-DO permet d'anonymiser les données avec la génération automatique du code d'anonymat, de renseigner uniquement les variables nécessaires via une interface interactive, intégrant des contrôles de cohérence à la saisie, et de consulter ses déclarations des 12 derniers mois.La connexion à cette application nécessite de disposer d'une carte de la famille CPS (carte de professionnel de santé), d'un lecteur de carte et d'une connexion internet. La carte CPS garantissant une authentification forte des déclarants et la sécurisation des échanges d'informations , les titulaires de cette carte peuvent cependant activer des profils de saisie afin de permettre à des personnels non médicaux (techniciens d'études cliniques, internes, etc.) d'accéder à l'application.

Année de publication : 23/08/2016