Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 17 novembre 2016.

Publié le 18 Novembre 2016
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une

L'OMS recommande la composition des vaccins antigrippaux à utiliser pour l'hiver 2016-2017

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) convoque chaque année des consultations techniques en février et septembre pour recommander les virus devant entrer dans la composition des vaccins contre la grippe qui seront utilisés pendant les saisons grippales dans l'hémisphère nord et dans l'hémisphère sud. Elle a publié en mars 2016 ses propositions pour l'hiver 2016-2017 dans l'hémisphère nord.Des virus de la grippe A(H1N1)pdm09, qui occupaient une position prédominante dans de nombreux pays, ont circulé conjointement avec des virus des grippes A(H3N2) et B entre septembre 2015 à janvier 2016. La majorité des virus A(H1N1)pdm09 étaient similaires sur le plan antigénique à la souche A/California/7/2009, malgré l'émergence notable de deux nouveaux sous-clades génériquement différenciés (6B.1) et (6B.2), au sein du clade 6B. Certains virus A(H1N1)pdm09 récents des sous clades 6B.1 et 6B.2 réagissaient médiocrement avec les sérums humains prélevés chez des individus ayant reçu un vaccin concernant la souche A/California/7/2009.Des virus A(H3N2) ont été associés à des flambées dans certains pays. La majorité des virus récents étaient apparentés sur le plan antigénique à la souche A/Hong Kong/4801/2014 appartenant au sous-clade 3C.2a, propagée sur culture cellulaire.Des virus de la grippe B appartenant aux lignées B/Victoria/2/87 et B/Yamagata/16/88 ont circulé conjointement, avec une prédominance des virus de la lignée B/Victoria/2/87 dans de nombreux pays. La plupart des virus de la lignée B/Victoria/2/87 était étroitement apparenté sur les plans antigénique et génétique aux souches B/Brisbane/60/2008 et B/Texas/2/2013.La majorité des virus de la lignée B/Yamagata/16/88 récents était étroitement apparenté sur les plans antigénique et génétique au virus B/Phuket/3073/2013.Les infections grippales zoonotiques causées par les autres virus restent limitées. Du 22 septembre 2015 au 22 février 2016, cinq cas humains par A(H5N6) ont été notifiés par la Chine. Deux cas humains de A(H5N1) ont été signalés, un par le Bangladesh, l'autre par la Chine. Pendant la même période 44 cas humains d'infection par A(H7N9) ont été notifiés par la Chine et six cas humains de grippe A(H9N2), un par le Bangladesh et cinq par la Chine, venant de deux lignées différentes. Enfin trois cas humains de grippe A(H1N1)v ont été signalés, dont deux en Chine et un aux USA, ainsi qu'un cas de grippe A(H3N2)v aux USA.A partir de ces considérations, l'OMS a listé les virus vaccinaux candidats possibles et les réactifs pour la standardisation des vaccins, sur son site Web.En France, les vaccins disponibles pour la saison 2016-2017 sont des vaccins trivalents inactivés incluant deux souches de virus grippal A, une souche A(H1N1) apparentée au virus A/California/7/2009 (H1N1)pdm09 et une souche A apparentée au virus A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2), et une souche de virus grippal B apparentée au virus B/Brisbane/60/2008.

Année de publication : 18/11/2016