Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 26 février 2015.

Publié le 27 Février 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Epidémie de grippe 2014-2015: un nombre élevé de cas graves admis en réanimationDans son dernier bulletin hebdomadaire Grippe du 25/02/2015, l'InVS annonce que le pic épidémique a été dépassé mais que cette épidémie (au 13ème rang des épidémies les plus fortes sur les 30 dernières années), tout en amorçant sa décroissance, reste fortement active sur le territoire national. Elle touche plus sévèrement les personnes âgées avec un nombre d'hospitalisations qui continue d'augmenter pour les personnes de 65 ans et plus alors qu'il diminue pour les autres groupes d'âge.Depuis le 1er novembre 2014, 970 cas de grippe admis en réanimation ont été signalés à l'InVS dont 716 cas depuis le début de l'épidémie dans la 3ème semaine de 2015 et 239 cas durant la semaine du pic épidémique (du 9 au 15 février). La majorité des cas graves sont infectés par un virus de type A (87%). Les patients sont âgés de 1 mois à 98 ans avec une moyenne à 60 ans, 48% des cas ayant 65 ans et plus. Parmi les facteurs de risque, outre l'âge, 82% des cas avaient une comorbidité dont les pathologies pulmonaires (41%), les pathologies cardiaques (19%) et le diabète (19%). En termes de gravité près de la moitié des cas (46%) présentaient un syndrome de détresse respiratoire aigüe et 98 des patients sont décédés dont 84/98 (86%) avaient un facteur de risque et 82/98 (84%) étaient infectés par un virus A.Les caractéristiques des patients au cours de cette épidémie sont conformes à celles rencontrées au cours des épidémies dominées par le virus A(H3N2) qui donnent des formes sévères de grippe chez les personnes âgées et les sujets à risque. Le nombre élevé de cas graves est imputable d'une part à la taille importante de l'épidémie actuelle mais probablement aussi à la mauvaise adéquation entre les virus A(H3N2) circulants et la composition des souches vaccinales.Le descriptif des cas graves admis en réanimation en Bourgogne et en Franche-Comté est disponible en page 3.

Année de publication : 27/02/2015