Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 24 décembre 2015.

Publié le 30 December 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Le virus de la grippe aviaire A du type H5 hautement pathogène pour le poulet en FranceL'ECDC (European center for Disease Prevention and Control) a publié le 4 décembre 2015 un point de situation des virus de grippe aviaire dans le monde suite à la survenue en France fin novembre de foyers de type A(H5N1) hautement pathogène pour le poulet. La surveillance renforcée a permis de rapporter au 18 décembre, 29 foyers confirmés d'influenza aviaire H5 dans cinq départements du sud-ouest (auxquels s'est rajouté récemment un sixième département). A ce jour, deux sous-types (H5N1, H5N2) ont été identifiés dans ces départements. Le virus A(H5N1) n'est pas en relation avec celui qui a émergé en Asie, mais ressemble aux virus A(H5N1) faiblement pathogènes qui ont circulé en Europe et pour lesquels aucun cas humain n'a été rapporté. Aucun cas humain de grippe avec A(H5N1) n'a été détecté en France. Aucun cas humain de grippe avec A(H5N2) n'a été rapporté dans le monde.Quand les virus de la grippe aviaire circulent chez les volailles, des infections sporadiques et de petits groupes de cas humains sont possibles chez les personnes exposées à la volaille infectée ou à l'environnement contaminé, particulièrement dans les foyers domestiques et dans les marchés de volailles vivantes. La transmission interhumaine du virus A(H5N1) et ses réassortants n'a jamais été observée. Le risque de transmission alimentaire, c'est-à-dire par la consommation d'oeufs ou de viande est considéré comme extrêmement bas. Les personnes ayant des contacts directs avec des oiseaux ou de la volaille malade, ou avec leurs carcasses (fermiers, vétérinaires et travailleurs impliqués dans l'abattage ou la transformation) sont soumises à un risque potentiel.Les personnes à risque d'exposition doivent donc porter des équipements de protection individuels. Celles qui ont été exposées au virus doivent être suivies pendant au moins 10 jours.La définition actuelle de cas possible de grippe aviaire est " toute personne qui présente des signes cliniques d'infection respiratoire aiguë basse grave (nécessitant une hospitalisation) sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer la pathologie et qui, au cours des 10 jours avant le début de ses symptômes- a voyagé ou séjourné dans les zones exposées hors France- ou, a été en contact rapproché et non protégé avec des volailles (élevage, abattoir, gavage…), plus particulièrement plumes, déjections, résidus des animaux lors des processus de nettoyage et désinfection, dans les départements français où le virus H5 hautement pathogène a été détecté (Dordogne, Landes, Pyrénées Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Gers, Haute Vienne) ".Toutes ces personnes doivent être signalées au Samu Centre 15. La liste des zones exposées est disponible sur le site InVS

Année de publication : 30/12/2015