Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 23 avril 2015.

Publié le 24 Avril 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Bilan de l'épidémie de grippe 2014-2015Dans le Point Epidémiologique du 23 décembre 2014, il était indiqué que des souches du virus A(H3N2), identifiées par les Centers of Disease Control (CDC) américains et européens, différaient de la souche vaccinale H3N2 Texas incluse dans le vaccin 2014-2015. Le virus H3N2 touchant plus particulièrement les personnes âgées, leur vaccination – même avec un vaccin moins efficace - et la mise en oeuvre des mesures barrières dans les collectivités de personnes âgées étaient par conséquent particulièrement importantes. D'après le réseau de surveillance Sentinelles, l'épidémie au niveau national a duré 9 semaines (12 janvier au 15 mars 2015, semaines 03 à 11) et 2,8 millions de personnes auraient consulté leur médecin généraliste en France métropolitaine pour un syndrome grippal (IC 95% [2,79 , 2,90]). Durant cette même période, un excès de mortalité toutes causes de l'ordre de 16 % (12 400 décès) a été observé : la part attribuable à la grippe n'a pas été quantifiée.Pendant cette période, en Bourgogne Franche-Comté, entre 12 et 43 milliers de bourguignons et entre 18 et 47 milliers de franc-comtois, ont consulté leur généraliste pour une grippe. Ces chiffres sont imprécis puisqu'en Bourgogne comme en Franche-Comté, seulement 3 à 7 médecins ont remonté leur nombre hebdomadaire de cas de grippe pendant les semaines 03 à 11.L'activité SOS Médecins a dépassé le seuil épidémique pendant 13 semaines (du 29 décembre 2014 au 29 mars 2015), avec un pic atteignant 30% de grippes parmi les diagnostics (comme pendant l'hiver 2012-2013 où H3N2 était aussi dominant) en semaine 7 (du 9 au 15 février 2015). Ces pics d'activité ont aussi été observés pendant les semaines 06 à 09 (du 2 février au 1er mars 2015) dans la plupart des services d'urgences de Bourgogne et de Franche-Comté, pendant lesquelles plus de 1% des personnes diagnostiquées présentaient une grippe.Dans le cadre de la surveillance des cas graves de grippe hospitalisés en réanimation (tableau 3), 68 cas ont été signalés en Bourgogne et 33 en Franche-Comté depuis le 1er novembre 2014, parmi lesquels sont dénombrés 3 cas probables (absence de confirmation biologique). La majorité concerne des virus A (n=84) et 14 des virus B. Le nombre total de cas en réanimation de cette saison est le plus élevé depuis le début de la surveillance en 2009. Le bilan des infections respiratoires aigues et des gastroentérites aigues en Ehpa est inséré dans ce PE.Le point épidémiologique de ce jour clôt la surveillance hivernale de cette saison.

Année de publication : 24/04/2015