Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 4 septembre 2014.

Publié le 8 Septembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Les intoxications liées à la consommation de champignons en 2014

Comme chaque année depuis 2010, l'InVS réalise une surveillance des intoxications par des champignons du 1er juillet au 31 décembre à partir des cas enregistrés par les Centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) et du réseau des urgences Oscour® (réseau de surveillance coordonnées des passages aux urgences). En 2014, 240 cas d'intoxication par des champignons ont été enregistrés par les CAPTV entre le lundi 30/06 et le dimanche 17/08 (semaine 27 à 33). Un nombre d'intoxications hebdomadaires variant de 35 à 50 est observé depuis la semaine 29. Le réseau Oscour® a enregistré 116 passages aux urgences pour intoxication par des champignons pendant la même période. Ces cas ont été observés principalement en Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais toutes les régions géographiques sont concernées. En Bourgogne, 4 passages aux urgences ont été comptabilisés par le réseau des urgences en août (3 en Saône-et-Loire et 1 en Côte-d'Or) et en Franche-Comté, un seul cas a été enregistré en juillet (dans le Doubs). En 2013, pendant la même période, 95 cas d'intoxication et 34 passages aux urgences avaient été enregistrés par le réseau des CAPTV et Oscour®.Ces chiffres sont concordants avec les conditions météorologiques pluvieuses de cet été qui ont fait apparaître de manière précoce les champignons et par voie de conséquence fait avancer la cueillette depuis la mi-juillet. Ces pics d'intoxications varient d'une année sur l'autre selon les conditions météorologiques, et l'an passé deux pics avaient été observés, fin septembre et fin octobre.