Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 30 octobre 2014.

Publié le 3 Novembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : la mobilisation continue

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est lancée depuis le 10 octobre 2014 jusqu'au 31 janvier 2015. Comme chaque année, l'Assurance maladie prend en charge à 100 % le vaccin pour les personnes ciblées par les recommandations vaccinales du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Cette vaccination est ainsi recommandée pour toutes les personnes de 65 ans et plus et pour certaines catégories de personnes considérées comme fragiles. C'est le cas des femmes enceintes, des patients souffrant de certaines pathologies chroniques, et des personnes en situation d'obésité morbide. Le HCSP recommande également la poursuite de la vaccination des personnels de santé. L'efficacité du vaccin est limitée dans le temps. La persistance des anticorps est de 6 à 8/9 mois chez les personnes âgées de 65 ans et plus. C'est pourquoi, il est nécessaire de renouveler cette vaccination chaque année. Fabriqué à partir de virus inactivés, le vaccin est bien toléré par l'organisme, il ne peut en aucun cas donner la grippe. La composition du vaccin est adaptée annuellement en fonction des souches virales qui ont circulé l'hiver précédent et donc les plus susceptibles d'être présentes encore cette année.Cette année, le vaccin est identique à celui de l'année dernière :

  • une souche analogue à A/California/7/2009 (H1N1)pdm09 ;
  • une souche analogue à A/Texas/50/2012 (H3N2) ;
  • une souche analogue à B/Massachusetts/2/2012 (Yamagata).

L'InVS estime que 2000 décès peuvent être évités chaque année chez les personnes de 65 ans et plus grâce à la vaccination actuelle et l'efficacité des vaccins. Une meilleure couverture vaccinale permettrait d'augmenter cet impact. Le vaccin antigrippal est le seul moyen efficace pour se protéger contre le virus et les complications de la maladie. La vaccination permet aussi de protéger les autres, notamment les personnes les plus fragiles de l'entourage. Une mobilisation forte des professionnels de santé, au contact des personnes à risque, est indispensable.