Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 3 juillet 2014.

Publié le 4 Juillet 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Epidémie nationale à Salmonella Kedougou : une enquête bien menée !

Le 17 juin dernier, le Centre national de référence (CNR) des salmonelles a signalé à l'InVS l'isolement de 24 souches de Salmonella Kedougou entre le 27 avril et le 12 juin 2014 (dont 14 souches isolées depuis fin mai), alors qu'habituellement, il en reçoit 10 à 14 par an. Il s'agissait majoritairement d'hommes (16 hommes, 8 femmes) ; les plus de 65 ans représentaient 50 % des cas, proportion plus élevée qu'habituellement observé. Les cas étaient répartis de façon diffuse sur l'ensemble du territoire, néanmoins la moitié Nord de la France regroupait la majorité des cas. Un décès (personne âgée de plus de 70 ans) était rapporté et 6 cas ont été hospitalisés. Cette augmentation du nombre de cas sur une période courte a fait suspecter une source commune. Des investigations exploratoires épidémiologiques ont été réalisées par les Cire et les ARS des régions concentrant le plus grand nombre de cas. La Cire Bourgogne Franche-Comté et l'ARS de Bourgogne ont ainsi participé à l'investigation pour cinq cas : quatre résidant en Bourgogne et un en Franche-Comté. Au total, treize cas ont pu être interrogés. La consommation de fromages au lait cru était fréquemment rapportée, en particulier la consommation de reblochon (9/13), de chèvre (9/13) et de comté (8/13). La fréquence de consommation de reblochon, en particulier pour cette saison, semblait inhabituellement élevée. Les numéros de carte de fidélité des enseignes des supermarchés où les cas interrogés ont déclaré faire leurs achats ont été récupérés permettant de retrouver la liste des courses alimentaires des cas interrogés. Le croisement des informations sur les consommations des cas, les achats avec les cartes de fidélité, et la souche isolée de reblochon du département 74 reçue à l'Anses a permis d'identifier le fabricant de reblochon. Un retrait-rappel de l'ensemble de la production a été demandé le 27 juin 2014.Ce sérotype reste particulièrement sous surveillance avec un signalement en temps réel de tout nouveau cas par le CNR afin de pouvoir suivre l'effet des mesures de contrôle qui ont été prises.