Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 28 août 2014.

Publié le 2 Septembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - 1ères Journées Scientifiques SurSaUD® / ASTER

Dix ans après la mise en place des systèmes de surveillance syndromique SurSaUD® (SUR-veillance SAnitaire des Urgences et des Décès) et ASTER (Alerte et Surveillance en TEmps Réel), l'Institut de veille sanitaire (InVS) et le Centre d'épidémiologie et de santé publique des armées (CESPA) s'associent pour réunir l'ensemble des partenaires dont l'implication et la motivation ont permis la réussite de ces systèmes (notamment les médecins urgentistes, Observatoires Régionaux des Urgences, Samu, associations SOS Médecins, Agences Régionales de Santé), afin de capitaliser sur l'expérience acquise et préparer l'avenir. Ces systèmes ont en effet prouvé leur intérêt pour la surveillance de la santé de tous : évaluation en temps quasi-réel des effets de la consommation de lait mélaminé en provenance de Chine en 2008, des épiglottites en région Rhône-Alpes en 2013, de la recrudescence des oreillons, de l'émergence du nouveau coronavirus Mers-Cov en 2013 ; suivi des tendances d'épidémies saisonnières (bronchiolite, gastro-entérite, grippe…) ou surveillance de grands rassemblements (Coupe du monde de rugby en 2008, sommets du G8 et du G20 en 2011, Jeux Olympiques de Londres en 2012, Armada de Rouen en 2013…) ; évaluation de l'impact d'accidents industriels (Dunkerque 2009, Rouen 2013) ou de conditions environnementales extrêmes (canicule/ vague de froid, inondations du Var en 2010, cyclone à la Réunion en 2013, éruption volcanique en Islande en 2010), etc. L'expertise accumulée sur le traitement des données permet d'envisager l'approfondissement des méthodes statistiques d'analyse, le développement de la valorisation scientifique et une démarche d'évaluation globale du système. L'avenir est orienté vers l'ouverture à d'autres sources de données (celles des Samu-Centre 15 par exemple), à d'autres technologies, mais aussi vers la poursuite de l'engagement européen : depuis septembre 2010, le projet triple-S a inventorié les systèmes syndromiques existants, proposé des guides et une stratégie européenne pour les développer.Ces journées scientifiques se déroulent les 20-21 novembre 2014 à l'école du Val-de-Grâce. La 1ère journée permettra de faire un retour d'expérience sur l'utilisation des deux systèmes de surveillance, à travers des communications scientifiques. La 2ème journée se concentrera autour des attentes des utilisateurs pour la décision en santé publique et sur les perspectives d'évolution (collaborations, nouveaux partenariats).