Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 24 juillet 2014.

Publié le 1 Août 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Le syndrome hémolytique et urémique post-diarrhéique en 2013

Les Escherichia coli entérohémorragiques (EHEC), également dénommés E. coli producteurs de Shigatoxines (STEC), sont responsables de manifestations cliniques variées : diarrhée simple ou sanglante, colite hémorragique, pouvant se compliquer d'un SHU. La surveillance des SHU, mise en place en 1996, repose sur un réseau stable de services de néphrologie pédiatrique de 31 hôpitaux répartis sur tout le territoire métropolitain. En complément de ce réseau, d'autres services notifient ponctuellement les cas de SHU hospitalisés dans leurs services. Un cas est défini comme un enfant de moins de 15 ans, pour lequel un diagnostic clinique de SHU a été posé avec les critères biologiques suivants : une anémie hémolytique micro-angiopathique (hémoglobine < 10g/100ml ou schizocytose ≥2 %) associée à une insuffisance rénale aiguë (créatininémie>60 μmol/l si âge < 2 ans ou>70 μmol/l si âge ≥2 ans).