Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 19 juin 2014.

Publié le 23 Juin 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - SurSaUD : tous les services d'urgences adultes de Bourgogne ont adhéré !

Après la canicule de 2003, l'InVS a été chargé de développer un système capable de détecter de nouvelles menaces pour la santé publique d'origines aussi diverses qu'un phénomène environnemental ou une pathologie infectieuse émergente. La " surveillance syndromique " n'est alors plus centrée sur des pathologies ou syndromes identifiés, mais sur des structures capables de fournir des informations au jour le jour sur l'état de santé de la population. Les services d'urgences (SU) des hôpitaux se sont avérés être parmi les structures qui répondaient le mieux à cette préoccupation. De plus, l'informatisation de certains services autorisait une mise en oeuvre rapide, sans surcharge de travail pour les professionnels des urgences et avec une collecte d'information quotidienne et automatique. Grâce au soutien de la Direction générale de l'offre de soins (DGOS), à une collaboration étroite avec la Société française de médecine d'urgence (SFMU), avec les Agences régionales de santé (ARS) et au dynamisme des établissements, le dispositif de surveillance des urgences et des décès (SurSaUD®) a pu passer de 23 SU adhérents en juillet 2004 à plus de 500 en 2014. Les objectifs et l'évolution récente de SurSaUD® sont présentés dans un numéro spécial du Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire. En Bourgogne, l'ARS a conduit un programme d'informatisation des SU permettant d'étendre le recueil des Résumés de Passages aux Urgences (RPU), avec l'aide de l'Observatoire Régional des Urgences (ORUB) et du Groupement de Coopération Sanitaire E-Santé Bourgogne. Ainsi, depuis ce mois-ci, tous les SU adultes de Bourgogne remontent chaque jour les RPU vers un serveur régional de veille et d'alerte et vers l'InVS, permettant à la Cire d'exercer une surveillance sanitaire sur l'ensemble de son territoire d'exercice. En Franche-Comté, tous les SU contribuent à SurSaUD depuis plusieurs années.Evidemment, l'amélioration de la qualité et de l'interprétation de ces données repose sur une collaboration étroite entre les services d'urgences et les partenaires précités au sein d'un réseau régional de santé publique.