Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 14 août 2014.

Publié le 20 Août 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Épisodes récents de TIAC à Salmonella Enteritidis dans l'est de la France

Entre le 23 juin et le 21 juillet, trois épisodes de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) à Salmonella Enteritidis survenus dans le Territoire de Belfort ont été signalés à l'ARS de Franche-Comté. Dès le premier foyer, l'enquête alimentaire menée conjointement par l'ARS et la DDCSPP pointait la consommation d'oeufs crus (préparation de desserts maison) : la direction générale de l'alimentation (DGAL) avait immédiatement suspecté une origine commune avec un épisode similaire survenu dans le Bas-Rhin, les deux familles s'approvisionnant auprès d'une même chaîne de magasins. Dans les deux cas, un même centre d'emballage d'oeufs frais en Allemagne était identifié. La détection de la présence de salmonelles sur les lots d'oeufs vendus dans le deuxième épisode confortait cette hypothèse. La DGAL a exigé de la chaîne de magasins le retrait rappel des lots concernés (il s'agissait de magasins situés dans le Grand est). Entre le 23 juin et le 21 juillet, six foyers de TIAC à S. Enteritidis déclarés à l'InVS et concernant les départements 54, 57, 67 et 90, ont pu être rattachés à cette origine commune (consommation de desserts/mayonnaise maison à base d'oeufs non cuits provenant du même centre d'emballage). Au total, 45 malades (dont 4 hospitalisés) ont pu être identifiés, dont 16 pour lesquels une coproculture était positive à S. Enteritidis. Le sous-typage par analyse moléculaire (MLVA) a été réalisé par le CNR des Salmonelles qui a retrouvé un même profil pour les 6 foyers. En parallèle, l'InVS a averti ses partenaires européens de cette épidémie. L'Autriche rapporte aussi avoir des cas de salmonellose à S.Enteritidis possiblement liés à cette origine.L'Allemagne a fait détruire le lot de poules concerné et fait procéder au nettoyage et désinfection de l'élevage.