Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 13 novembre 2014.

Publié le 14 Novembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Les accidents du sport

Une étude récente de l'institut de santé et du bien-être australien vient d'être publiée sur la thématique " hospitalisations suite à des traumatismes sportifs ". Pour mémoire, cette thématique avait été étudiée en Côte-d'Or. Les deux rapports soulignent l'importance des bénéfices de l'activité physique dans la prévention des maladies chroniques, mais les accidents de cette activité (notamment traumatiques) ne doivent pas être négligés. Malgré une méthodologie différente (utilisation du National Hospital Morbidity Database en Australie et étude ad hoc avec les services d'urgence en Côte d'Or suivie d'une étude de séquelles à un an), ces deux études mettent en évidence de nombreux résultats communs et quelques différences liées aux aspects culturels des pays Dans les deux études, les sujets concernés sont majoritairement de sexe masculin (75 % en Australie et 70 % en Côte-d'Or) et majoritairement assez jeunes. Les parties du corps les plus affectées sont les membres inférieurs. La gravité des atteintes augmente avec l'âge, l'étude australienne s'appuyant sur la durée du séjour hospitalier et l'étude de Côte-d'Or sur la présence de séquelles un an après. Les mécanismes majoritairement à l'origine des traumatismes sont les chutes et les contacts avec d'autres personnes dans les deux études.Certaines différences sont notées dans les sports concernés. En Côte-d'Or, les 4 groupes de sports les plus pourvoyeurs d'accidents étaient : les deux roues sans moteur (surtout cyclisme, mais aussi le roller), les sports d'équipe (football, rugby, hand-ball), l'équitation et les sports mécaniques. Avec un découpage par sports différents, les sports pourvoyeurs de 47 % des hospitalisations sont en Australie : le football et ses variantes -le football au sens où nous l'entendons appelé soccer chez les Anglo-Saxons (pour football association), le football australien (proche du rugby), le rugby et le touch football (proche du football américain)-, puis le cyclisme, les sports mécaniques, les sports nautiques et le roller. Si on ne retrouve pas en Australie le hand-ball qui y est peu pratiqué, on ne retrouve pas en Côte d'Or les sports nautiques très pratiqués par les Australiens qui habitent majoritairement près de la mer (un des paradis des surfers).